Accueil L'actualitéEncadrement des loyers à Bordeaux : ce qui change à partir du 15 juillet
08|07|22

Encadrement des loyers à Bordeaux : ce qui change à partir du 15 juillet

Encadrement des loyers à Bordeaux

Après Paris, Lille, Lyon et plus récemment Montpellier, c’est bientôt au tour de Bordeaux d’expérimenter le dispositif d’encadrement des loyers. La mesure qui entrera en vigueur le 15 juillet est destinée à limiter les abus et protéger les plus modestes.

Qu'est-ce que l’encadrement des loyers ?

L’encadrement des loyers est une mesure qui vise à plafonner les loyers fixés par les bailleurs privés. Dans les villes qui l’appliquent, la mesure concerne tous les biens loués en tant que résidence principale, qu’il s’agisse de logements loués vides ou meublés.

L’encadrement des loyers en France

Déjà appliqué auparavant, l’encadrement des loyers avait été supprimé en France avant de faire son retour par l’intermédiaire de la loi Elan de 2018. Dès lors, les villes et communes situées en zone tendue disposaient d’un délai de deux ans pour déposer une demande d’application de l’encadrement des loyers sur leur territoire. 

L’encadrement des loyers en France 

C’est désormais chose faite dans quelque vingt-quatre villes de France telles que Paris depuis juillet 2019, Lille, Hellemmes et Lomme depuis mars 2020, Plaine Commune (Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L’Île-Saint-Denis, la Courneuve, Pierrefitte, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains et Villetaneuse) depuis juin 2021, Lyon et Villeurbanne depuis novembre 2021, Est Ensemble (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville) depuis décembre 2021 et Montpellier depuis le 1er juillet 2022. À Bordeaux, la mesure sera appliquée à partir du 15 juillet 2022.

Candidates à l’encadrement des loyers, des villes de la métropole grenobloise et du groupement Grand Orly Seine Bièvre, ont vu leur dossier rejeté au motif que toutes les conditions n’étaient pas réunies.

Encadrement des loyers : quelles sont les conditions d’accès ?

Les communes qui souhaitaient appliquer l’encadrement des loyers sur leur territoire avaient jusqu’au 23 novembre 2020 pour en formuler la demande. Conformément à la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique, dite loi Elan, certaines conditions devaient toutefois être réunies pour qu’un dossier puisse être accepté :

  • Un écart important entre le niveau moyen de loyer constaté dans le parc locatif privé et le loyer moyen pratiqué dans le parc locatif social,
  • Un niveau de loyer médian élevé,
  • Un taux de logements commencés, rapporté aux logements existants sur les cinq dernières années, faible,
  • Des perspectives limitées de production pluriannuelle de logements inscrites dans le programme local de l'habitat et de faibles perspectives d'évolution de celles-ci.

À Bordeaux, comme l’indique la préfecture sur son site Internet, la demande a été validée par le décret n°2012-1145 du 2 septembre 2021.

Encadrement des loyers à Bordeaux : les règles à respecter

Dès le 15 juillet prochain, les bailleurs et les propriétaires d’un investissement locatif à Bordeaux devront tenir compte du loyer de référence fixé par décret, pour définir le montant des loyers. Il dépend de la zone géographique, de l’année de construction du bien, de la nature du logement et du contrat.

Comment calcule-t-on le loyer maximum ?

Chaque année, le préfet fixe par arrêté, les loyers de référence pour chaque commune. L’arrêté préfectoral du 20/06/2022 a défini trois niveaux de loyers de référence en se basant sur les données de l’observatoire local des loyers, tous exprimés par un prix au mètre carré de surface habitable :

  • Un loyer de référence correspondant au loyer médian,
  • Un loyer de référence majoré (supérieur de 20 % au loyer de référence),
  • Un loyer de référence minoré (inférieur de 30 % au loyer de référence).

Comment calcule-t-on le loyer maximum ? 

Sauf exception, les contrats de location signés à partir du 15 juillet 2022 à Bordeaux ne devront pas dépasser le loyer majoré. Quant au loyer minoré, il sert de base en cas de renouvellement de bail. Certains logements tels que des biens loués meublés ou présentant des caractéristiques spécifiques (localisation prisée, niveau de confort ou d’équipement exceptionnel) peuvent appliquer un complément de loyer. Pour connaître le loyer de référence en fonction de la situation géographique et de la nature du bien, la métropole bordelaise a mis au point un simulateur gratuit en ligne.

Quatre zones à Bordeaux

Quatre zones ont été définies pour permettre une juste application de l’encadrement des loyers à Bordeaux. À quelques variations près, la zone 1 correspond à l’hyper-centre bordelais :

  • Zone 1 : Hôtel de ville, Quinconces, Nansouty, Villa Primerose, Caudéran, Parc Bordelais, Saint-Seurin, Fondaudège, Chartrons, Grand Parc, Capucins, Victoire, Saint-Bruno, Saint-Victor,
  • Zone 2 : Hôtel de ville, Quinconces, Nansouty, Villa Primerose, Caudéran, Parc Bordelais, Saint-Seurin, Fondaudège, Chartrons, Grand Parc, Capucins, Victoire, Saint-Bruno, Saint-Victor, Lestonnat, Monséjour, Saint-Augustin, Gare Saint-Jean,  
  • Zone 3 : Nansouty, Villa Primerose, Caudéran, Parc Bordelais, Chartrons, Grand Parc, Capucins, Victoire, Gare Saint-Jean, la Bastide, Lestonnat, Monséjour, le lac,
  • Zone 4 : Chartrons, Grand Parc, Gare Saint-Jean, la Bastide, le lac, Bacalan.

Quatre zones à Bordeaux 

Le loyer de référence est donc fixé en fonction de la zone où se situe le bien, de la date de construction (avant 1946, 1946 - 1970, 1971 - 1990, après 1990), du nombre de pièces (1 pièce, 2 pièces, 3 pièces, 4 pièces et plus), de la nature du logement (appartement ou maison) et du mode de location (vide ou meublée).

Les logements concernés à Bordeaux

Les logements concernés par l’encadrement des loyers à Bordeaux sont les biens nouvellement mis en location à partir du 15 juillet, ou qui font l’objet d’une relocation ou d’un changement de locataire. Les baux en cours ou concernés par une tacite reconduction sont en revanche exclus.

L’encadrement des loyers s’applique à tous les baux d’habitation, autrement dit les contrats de location pour une résidence principale, y compris le bail mobilité.

Comme le rappelle la Préfecture de la Gironde, « Le montant du loyer de référence et du loyer de référence majoré doivent être mentionnés par le bailleur dans le contrat de location ».

L'actualité
3 raisons d’investir dans Paris depuis l’étranger
22|02|243 raisons d’investir dans Paris depuis l’étranger

Le marché immobilier à Paris en 2024 présente un paysage en mutation, influencé par des facteurs macroéconomiques et des tendances locales. Une baisse des prix et des taux d'intérêt caractérise cette période, offrant de nouvelles perspectives pour les investisseurs et les acheteurs.

Lire la suite

5 Erreurs coûteuses à éviter en rénovant votre appartement
08|02|245 Erreurs coûteuses à éviter en rénovant votre appartement

Lorsqu'il s'agit de transformer un appartement, chaque détail compte. 

La rénovation est bien plus qu'une simple amélioration esthétique ; c'est une réinvention de l'espace, un mariage entre confort moderne et raffinement. Pourtant, malgré les meilleures intentions, certains propriétaires tombent dans des pièges qui peuvent transformer un projet de rêve en un véritable cauchemar. Ces erreurs, souvent sous-estimées, peuvent impacter non seulement la qualité du résultat final mais également le coût et la durée des travaux.

Dans cet article, nous allons explorer les cinq erreurs cruciales à éviter lors de la rénovation d'un appartement ou d’une maison. De la sélection minutieuse de vos prestataires à la gestion de votre budget, en passant par l'attention particulière aux aspects éco-énergétiques, chaque aspect compte. Ces conseils sont conçus pour vous guider à travers le processus de rénovation, en vous assurant que votre projet non seulement répond à vos attentes mais les dépasse, tout en augmentant la valeur et le charme de votre propriété

Lire la suite

Gestion locative gérer seul ou déléguer à une agence ? | Dreaméo
01|12|22Gestion locative gérer seul ou déléguer à une agence ?

Gestion locative : faut-il gérer seul ou déléguer à une agence (édit 2023 )?

Investir dans l’immobilier locatif permet de préparer sa retraite, de compléter ses revenus, de se constituer un patrimoine et de loger un enfant étudiant. Il convient toutefois de s’interroger sur la meilleure façon d’assurer la gestion locative de ce bien : seul, grâce à un logiciel de gestion ou via une agence immobilière ?

Lire la suite

arrow_upwardTOP